slide-documentation

Documentation

Derniers documents

Catégorie : Etude Allice

Descriptif : Le digital offre de nombreuses perspectives d’amélioration de la compétitivité industrielle, notamment de l’efficacité énergétique. Dans ce contexte, une étude ALLICE a investigué le potentiel des logiciels d’Energy Management System (EMS). Ces logiciels se basent sur l’exploitation croissante des données disponibles au sein de l’industrie : le Big Data.
Ce rapport a pour objectif de compléter cette précédente étude en apportant un éclairage sur les méthodologies d’analyse de données (ou Big Data Analytics) et les perspectives sur les applications potentielles des données industrielles en rapport à l’efficacité énergétique.

Domaine d'intervention : Numérisation

Catégorie : Etude Allice

Descriptif : Cette étude présente une modélisation générale des phénomènes liés au séchage pour couvrir une large palette de séchoirs convectifs par air chaud, de produits, et cela dans les configurations les plus variées.

L'objectif de ces travaux de modélisation est notamment de pouvoir fiabiliser les solutions d'optimisation énergétique proposées sur des séchoirs convectifs dans le cadre d'audits : par exemple, analyser l'impact d'un recyclage d'air dans le séchoir sur la qualité de séchage du produit fabriqué.

Cette modélisation comporte deux volets :

1 - La modélisation du comportement du produit pendant le séchage.
2 - La modélisation du séchoir et des mouvements de l'air autour du produit.

L'étude a recensé et généralisé un grand nombre de modèles existants pour prendre en compte une large typologie de produits : argile, bois, grains, fruits, légumes, etc.

Domaine d'intervention : Briques technologiques / Opérations unitaires

Catégorie : Etude Allice

Descriptif : Cette étude dresse un état de l'art de la récupération de chaleur sur procédés industriels. Les informations synthétisées dans ce rapport visent en particulier les fours et séchoirs industriels dans les secteurs de l'agroalimentaire, de la métallurgie et de l'industrie du verre.

Après un rappel du contexte de l'étude et de ses principaux objectifs, ce projet débute par une veille technologique sur les échangeurs récupérateurs de chaleur des procédés thermiques. Ensuite, un rappel de la problématique du phénomène d'encrassement dans les échangeurs thermiques permet d’identifier les perspectives d’évolution et les solutions envisagées dans l’industrie. Enfin, cinq cas de récupération de chaleur sont analysés. Pour chaque cas, sont présentés la technologie d’échangeur applicable, la nature de l'effluent concerné, les solutions de prévention existantes pour limiter les conséquences de l'encrassement.

Domaine d'intervention : Briques technologiques / Opérations unitaires

Catégorie : Etude Allice

Descriptif : Dans un souci de développement industriel compétitif et sobre en émissions de carbone, une particulière attention a été récemment portée sur l’amélioration des systèmes de climatisation et de réfrigération industriels. Les cycles à compression-détente ont atteint des performances raisonnables, mais s’heurtent aux changements de réglementation sur les fluides de travail utilisés (PRG ou GWP – Potentiel de Réchauffement Global, PDO ou DOP – Potentiel de Déplétion d’Ozone). Ainsi, le besoin de rendre la production de froid durable, compétitive et peu énergivore est devenu un défi majeur dans l’industrie. L’activité de développement des cycles avancés, à titre d’exemple, est mise en évidence par les divers moyens de communications dans le domaine et font des annonces régulières sur les performances des cycles à compression fonctionnant à l’ammoniac et au CO2 (post HFC), ainsi que d’autres machines à priori de plus en plus performantes.

Cette étude présente l’état de l’art sur les nouveaux systèmes de réfrigération qui ciblent des améliorations par rapport aux systèmes conventionnels à compression-détente.

Domaine d'intervention : Briques technologiques / Opérations unitaires

Catégorie : Etude Allice

Descriptif : Les gisements de chaleur dans l'industrie représentent un potentiel important de 109,5 TWh, soit 36% de la consommation de combustibles de l'industrie en France [1], rejetés sous forme de chaleur, dont 52,9 TWh à plus de 100°C.

La moitié de ce gisement concerne les deux secteurs de l'agro-alimentaire et de la chimie.

Par ailleurs, les buées de séchoirs et les fumées des fours représentent respectivement 30% et 38% des rejets disponibles.

L'étude réalisée est ciblée sur ces deux secteurs industriels pour évaluer les techniques et contraintes de récupération de chaleur dans des buées industrielles et des opportunités de projet pour les années suivantes.

Domaine d'intervention : Briques technologiques / Opérations unitaires

Catégorie : Etude Allice

Descriptif : Le digital offre de nombreuses perspectives d’amélioration de la compétitivité industrielle, notamment de l’efficacité énergétique. L’installation d’Energy Management System (EMS) apparaît comme l’une des pistes les plus pertinentes, portée par l’émergence d’un grand nombre d’acteurs en France et par la forte démocratisation des compétences liées à la gestion des données. 

L’Energy Management System (EMS) étant devenu un outil incontournable pour gérer l'énergie dans l’industrie, cette étude vise à définir ce qu’est un EMS, à cartographier les différentes solutions présentes sur le marché et à appréhender les services énergétiques que les différents types de solutions peuvent rendre aux industriels.

Domaine d'intervention : Numérisation

Catégorie : Documentation externe

Descriptif : De nombreuses technologies d'Energies Renouvelables et de Récupération (EnR&R), relativement matures existent, permettant de produire et d'auto-consommer de l'énergie sur un site industriel, que ce soit de la chaleur ou de l'électricité. Avec l'aide des mécanismes de soutien (CEE, Fonds Chaleur, Appels d'Offre CRE ou autres dispositifs fiscaux), investir sur des EnR&R peut s'avérer rentable sur le long terme dans de très nombreux cas, ces projets permettant par ailleurs de réduire les émissions de CO2 et de développer une image d'entreprise responsable.

Même si les technologies EnR&R ne sont pas forcément faciles à intégrer ou à exploiter, l'ensemble de ces difficultés (techniques, contractuelles, économiques) peuvent être surmontées. C'est ce que les études de cas ont pu clairement révéler, surtout quand on associe les technologies EnR&R avec les solutions conventionnelles. En effet, alors qu'elles apparaissent implicitement dans une situation de concurrence les unes par rapport aux autres, ces technologies doivent surtout être considérées comme complémentaires les unes des autres, les forces des unes contrebalançant les faiblesses des autres.

Lien vers l'étude

Domaine d'intervention : Approche systémique

Catégorie : Documentation externe

Descriptif : Le développement de l’efficacité énergétique dans l’industrie, qui correspond à une diminution de la consommation d’énergie pour un niveau de production donné, répond à la fois à des enjeux environnementaux et économiques. Il doit en effet permettre, d’une part, une réduction des émissions de gaz à effet de serre et, d’autre part, une diminution des coûts énergétiques pour les entreprises, contribuant ainsi à leur compétitivité. Toutefois, la dynamique du marché de l’efficacité énergétique dépend d’une multiplicité et d’une diversité de facteurs. Cette complexité, conjuguée à une conjoncture de prix de l’énergie et du carbone relativement bas, contribue à atténuer la demande effective d’efficacité énergétique de la part des industriels, alors que leurs besoins de réduction des coûts de consommation d’énergie demeurent bien réels.

L’étude établit un diagnostic du marché français de l’efficacité énergétique et des facteurs qui en sous-tendent ou freinent l’évolution. L’analyse met ainsi en regard la structure actuelle de l’offre et les attentes de la demande, tant en matière de rentabilité que d’impact sur les procédés industriels. Elle tient compte d’externalités susceptibles d’influer sur les choix et les comportements des acteurs (dispositifs publics ou règlementaires, outils de financement, prix de l’énergie et du carbone, etc.). Un examen réalisé sur sept pays étrangers, répartis sur cinq zones géographiques internationales, met en évidence les opportunités et les potentiels de marché à l’exportation pour les acteurs de l’efficacité énergétique. Ces analyses, enrichies par une approche prospective des évolutions envisageables pour les années futures, conduisent à un ensemble de recommandations visant à développer le marché de l’efficacité énergétique et à renforcer la compétitivité des acteurs situés en France, à la fois sur le marché domestique et à l’exportation.

Lien vers l'étude

Domaine d'intervention : Approche économique

Catégorie : Documentation externe

Descriptif : L’ADEME et TOTAL ont confié en 2011 à ENEA, cabinet de conseil en énergie pour l’industrie, la réalisation d’une étude visant à réactualiser la pertinence de leur programme commun de soutien à la R&D dans le secteur de l’efficacité énergétique.

Cette étude a permis de recueillir, de manière neutre, l’opinion des différents acteurs sur les besoins de l’industrie, les freins à l’innovation, le fonctionnement du programme ADEME TOTAL… Les résultats de l’étude ont d’ailleurs été pris en compte dès le 7e AMI du programme TOTAL ADEME, diffusé en fin d’année 2011.

Afin de contribuer à promouvoir la R&D dans le secteur de l’efficacité énergétique, un document de synthèse des principaux résultats de l’étude a été rédigé.

Lien vers l'étude

Domaine d'intervention : Contexte de l'efficacité énergétique

Catégorie : Etude Allice

Descriptif : Le stockage de l'énergie électrique représente un enjeu majeur pour lever certaines contraintes liées à la transition énergétique, en particulier celles liées aux énergies intermittentes. Cette technologie peut devenir indispensable aux industriels pour optimiser leurs consommations en fonction de l'offre réseau (et donc des prix), pour s'effacer à la demande des transporteurs ou, plus directement, intégrer et gérer des énergies renouvelables à l'intérieur de leurs usines.

Domaine d'intervention : Approche économique